Les hommes émotionnellement indisponibles Vs. Hommes narcissiques

Il y a quelques jours, j'ai eu l'occasion d'interviewer Antia Boyd qui a étudié la psychologie à l'U.C. Berkley. L’une des grandes choses que j’ai souvent remarquées au cours de mes séances de coaching est l’incapacité à bien comprendre la différence entre un ex qui est émotionnellement indisponible et un ex qui est tout simplement narcissique.

Heureusement, Antia a eu la gentillesse de venir sur le podcast et de répondre à cette question exacte pour moi.

Elle a même eu la gentillesse d'offrir à mon public (vous les gars) un cadeau gratuit sous la forme d'un quiz.

Découvrez le cadeau gratuit d'Antia ici

Ok, assez de bavardages!

Nous allons passer aux choses sérieuses.

Comment faire la différence entre un homme émotionnellement indisponible et un narcissique

Chris Seiter:
D'accord. Donc, aujourd'hui, nous avons Antia Boyd qui revient pour être interviewé qui, je pense, peut-être l'une de mes interviews préférées que j'ai jamais faites. Vous pouvez toujours dire de manière organique quand vous cliquez avec quelqu'un et son message, et c'est quelque chose que j'ai vraiment ressenti avec vous. Et si vous ne savez pas, Antia et son mari, je devrais dire, Brody, sont essentiellement les cerveaux derrière Magnetize Your Man. Et si vous ne pouvez pas voir, si vous regardez ceci sur YouTube, elle a littéralement eu ce livre Magnetize Your Man dont j'ai eu du mal avant que nous commencions l'enregistrement. Mais comment vas-tu, Antia?

Antia Boyd:
Je suis si bon. Comment ça va là-bas, Chris?

Chris Seiter:
Je tiens le coup. Tu sais comment c'est. Alors Antia, c'est en fait elle qui a suggéré de quoi nous parlons parce que je suis toujours un peu mal préparée et je me dis: "Oh, de quoi devrions-nous parler?" Elle avait donc en fait une très bonne suggestion, qui parle de narcissisme par rapport à l'indisponibilité. Et elle avait quelque chose de vraiment intéressant à dire parce que nous parlions la semaine dernière. Je suis juste en train de tourner des trucs dans les deux sens. Et vous aviez quelque chose qui m’a semblé vraiment intéressant parce que vous l’avez dit à maintes reprises, les femmes que vous entraînez en viendront à penser qu’elles ont un homme narcissique dont elles sont amoureuses, mais ce n’est pas vrai. Ils ne sont tout simplement pas disponibles. Alors je suis assez curieux, comment pouvez-vous prendre cette décision? "

QUIZ GRATUIT : Etes-vous capable de Récupérer votre ex ?

Je vous ai préparé 10 questions pour évaluer votre capacité à récupérer votre ex. La majorité des ex obtiennent 15% de potentiel Reconquête, et vous ?.

>> Accédez au quiz gratuit maintenant. (Ne trichez pas à la question 7)

Antia Boyd:
Ouais. Alors revenons en arrière parce que-

Chris Seiter:
OK, reviens en arrière. Retour en arrière.

Antia Boyd:
… La raison pour laquelle je suis entré dans le narcissisme est parce que j'ai grandi dans la maison d'une mère narcissique. Alors tout de suite, j'ai vécu la disponibilité émotionnelle, mais aussi la distorsion qui accompagne le narcissisme, non? Et la raison pour laquelle je suis si passionné d'en parler est que cela laisse les femmes avec tellement de doutes sur elles-mêmes et avec tellement de remise en question, avec une diminution de la confiance interne et externe parce que les narcissiques détruisent vraiment votre sens de soi et votre estime de soi systématiquement. Mais j'ai également étudié la théorie du style d'attachement à l'UC Berkeley parce que j'ai lutté toute ma vie comme vous pouvez l'imaginer.

Antia Boyd:
Alors après un certain temps, j'ai réalisé quand j'ai commencé le coaching, et bien sûr, j'ai rencontré mes hommes et tout ça dans le processus, mais quand j'ai commencé à entraîner, il y avait toujours un étiquetage aussi rapide, non? Ce serait toujours comme, "Dieu, il est tellement narcissique." Et je me dis: "Eh bien, regardons ça." Les femmes sont donc si rapides, non? Et vous dites tellement marre. Ils étaient comme lui envoyer des textos et il ne répond pas ou il l’a fantôme. Et puis nous allons juste à la représentation interne la plus extrême que nous pourrions trouver, non? Mais vous n'êtes pas nécessairement servi avec cela parce que d'une part, vous projetez maintenant sur quelqu'un des distorsions beaucoup plus fortes qu'elles ne l'ont réellement. Droite? Vous ne pouvez donc pas vraiment voir la vérité. Et maintenant, vous réagissez aussi depuis un endroit beaucoup plus réactif, explosif, presque qui répond au narcissisme parce que votre mère était narcissique, ou votre père était un narcissique, non? Ou votre ex-mari était un narcissique. C'est donc généralement ce qui se passe.

Antia Boyd:
Et je pense que c'est une énorme distinction ici parce que… Et nous entrerions dans tout cela, comment tout cela s'unit. Mais voici le truc. Par exemple, j'ai un style d'attachement craintif évitant ou anxieux-évitant ou comme vous voulez l'appeler, ce qui signifie que j'ai une partie anxieuse en moi et aussi une partie évitante en moi. Maintenant, cela ne fait pas nécessairement de moi un narcissique. Non. Cela peut-il être une corrélation? Oui. Droite? Mais ce que cela signifie réellement, c'est qu'à partir de ce moment-là, vous pouvez amener quelqu'un à sécuriser l'attachement, non? Donc en d'autres termes, ce sentiment de bien-être à l'intérieur de vous-même, ce sentiment que vous pouvez compter, que les relations et les connexions sont sûres, que l'intimité est sûre, non? Parce que c'est en fait l'un des marqueurs d'un style d'attachement sécurisé, n'est-ce pas?

QUIZ GRATUIT : Etes-vous capable de Récupérer votre ex ?

Je vous ai préparé 10 questions pour évaluer votre capacité à récupérer votre ex. La majorité des ex obtiennent 15% de potentiel Reconquête, et vous ?.

>> Accédez au quiz gratuit maintenant. (Ne trichez pas à la question 7)

Antia Boyd:
Ils disent en fait: "Oh, je peux compter sur les relations." Droite? «Je peux me reposer dans les relations.» Ils sont en sécurité. Contre les évitants ou les anxieux. Ils regardent toujours: «Ce n’est pas sûr. Ce n’est pas une fondation. » Je dois encore faire attention à moi-même au cas où cela ne fonctionnerait pas, non? Il y a donc toujours un niveau d’aggravation et d’anxiété.

Chris Seiter:
Vous avez donc dit beaucoup de choses vraiment intéressantes, mais il y a deux choses qui me viennent à l’esprit. Le premier est vraiment ce concept selon lequel vous dites que vous serez au téléphone avec vos clients et il y a immédiatement un étiquetage d'un narcissique comme: «Oh, il ne m'envoie pas de SMS. C'est un narcissique. Je ne peux pas y croire. » Pensez-vous que ce type d’étiquetage immédiat est le reflet de la façon dont notre société est maintenant en ce qui concerne… Je viens de le remarquer avec mes clients, il y a toujours ce besoin de résultats instantanés. Et quand ils n'obtiennent pas ces résultats instantanés, ils paniquent presque ou commencent à étiqueter ou commencent simplement à dire des choses fausses. Avez-vous remarqué des attentes irréalistes vis-à-vis de certaines des personnes que vous entraînez et c'est l'une des raisons pour lesquelles ils qualifient un narcissique ou une personne indisponible de narcissique?

Antia Boyd:
Ouais, absolument. Donc, une des raisons est qu'ils résistent à leur propre narcissique intérieur à l'intérieur d'eux-mêmes. En fait, j'ai écrit un blog à ce sujet et je suis tellement-

Chris Seiter:
Oh c'est intéressant. C’est une sorte de philosophie ou de psychologie yang-yin. Vous dites donc que vous avez écrit ce billet de blog. Vous avez beaucoup de réactions négatives pour cela.

Antia Boyd:
Oh oui. Les gens sont comme: «Vous ne savez même pas ce qu'est un narcissique. Vous n’avez pas grandi dans un environnement toxique… »Je me dis:« En fait, je l’ai fait. »

Chris Seiter:
Yang dirait simplement: "Oh, cela intègre l'ombre."

Antia Boyd:
Oui c'est vrai. C'est vrai.

Chris Seiter:
Vous avez juste besoin d'accepter que vous avez un aspect narcissique dans votre… Vous en êtes capable.

Antia Boyd:
Oui exactement.

Chris Seiter:
Vous dites donc que vous avez eu toute une série de réactions négatives après cet article?

Antia Boyd:
Ouais. Parce que, bien sûr, les femmes qui aimaient en quelque sorte s'effondrer davantage dans la mentalité de victime, non? Ils ont été maltraités. Voilà ce qu'est l'abus narcissique. Droite? Et puis ils se disent: "Maintenant tu me dis que je suis narcissique." C’est trop, non? Parce qu'ils vivaient dans l'identité de cet abus. Et puis ils sont allés au groupe de récupération. Et donc il y a une sorte de façon de se rapporter à eux-mêmes, non? Et hors du soleil, ils disent: «Eh bien, attendez une minute, je contrôle. Je suis en fait habilité. J'ai en fait cette partie en moi qui pourrait infliger une manipulation basée sur mon propre agenda à l'autre personne? Non non. Je ne peux pas. Non, non. C’est impensable, non? »

Antia Boyd:
Cela soulève tellement de honte et tellement d'embarras que cela provoque un bouclier de honte immédiat. Donc à la fin de la journée, tout le contrecoup que j'ai eu était tout le bouclier de la honte. C'était juste des boucliers de honte collective, la plupart de l'attaque, et j'ai adoré. J'aime quand les gens se désabonnent ou quand ils ne sont plus mes amis parce que je sais que je touche un nerf. Et ce que tu fais ici ne me regarde pas. Tu sais ce que je veux dire?

Chris Seiter:
Ce qui est vraiment intéressant à propos de ce concept de frapper le nerf et que vous aimez en quelque sorte, c'est presque comme si vous aviez recâblé votre façon de voir cela. Je regardais cette vidéo qui n'avait aucun rapport avec la psychologie, c'était plus lié aux affaires pour les affaires. Et c'est ce type qui parlait des différences entre vos fans enragés et vos ennemis, non? Et généralement, vous ne pouvez rien dire d’intéressant à moins d’offenser quelqu'un. Donc, souvent, je pense que les gens entrent dans n'importe quelle voie de la vie si inquiets d'offenser les autres. Et il y a différents niveaux, mais le fait que vous soyez suffisamment en sécurité, vous êtes un très grand prédicateur du style d'attachement sécurisé. C’est vraiment la clé de beaucoup de ce que vous enseignez. Vous êtes simplement en train de prêcher ou vous pratiquez ce que vous prêchez, en particulier lorsqu'ils subissent des réactions négatives. Mais vous pensez aussi que l'une des raisons pour lesquelles vous obtenez ce contrecoup en disant: «Hé, vous avez aussi ce côté narcissique» ou «Vous êtes au moins capable d'avoir un côté narcissique», pensez-vous l'une des raisons est que les gens ont peur de s'approprier cela?

Antia Boyd:
Je le pense beaucoup. Je veux dire, quand ma mère était… Alors les narcissiques, c’est comme ça que tu sais, ils font du gaz, non? Bien sûr. Alors ma mère m'a projeté qui elle est. Alors elle disait: «Vous êtes tellement égoïste.» Et donc, bien sûr, c'était mon plus grand déclencheur. Droite? Alors, bien sûr, si j'avais lu un blog qui disait: «Non, vous êtes en fait égoïste et vous êtes en fait narcissique», je me dis: «Non, c'est mon plus grand déclencheur. C’est ainsi que je suis manipulé. C’est comme ça que je suis contraint. Droite? C’est ainsi que je perds ma souveraineté. »

Antia Boyd:
Alors, bien sûr, vous entrez dans la réaction. Mais je vais vous dire, Chris, qu'en fait, ce qui m'a libéré et comment j'ai pu me libérer du fait que ma mère me possédait en quelque sorte juste pour ce mot égoïste était en fait de le posséder et de dire en fait: «Ouais, je peux être narcissique, ou je peux être égoïste, ou j'ai des distorsions narcissiques à l'intérieur de moi-même », ce que vous faites d'ailleurs si vous avez des parents narcissiques, vous aurez des distorsions de nécessité à cause des neurones miroirs. Il n'y a tout simplement pas moyen de contourner cela. Droite? Et c'est vraiment stimulant, avec cette conscience, de dire: «Oui, j'ai ça en moi.» Droite? Parce qu'à partir de ce moment, ma mère n'avait plus cette prise, cette prise sur moi. Et j'étais libre. J'étais enfin capable d'être tout ce que je suis. Je n’ai plus besoin de me cacher ou de me taire quand je veux vraiment voir quelque chose parce que j’ai peur de paraître égoïste ou arrogant. C’est un autre bon mot, non?

Antia Boyd:
Ouais, c’est vraiment puissant. Je dis toujours à mes femmes que le seul moyen de guérir, c'est vraiment le chemin à travers. Droite? Vous ne pouvez pas le guérir en quelque sorte de l’extérieur ou si vous le contournez ou le dépasse. Tu sais ce que je veux dire? Je me suis dit: "Non, tu ne peux pas le traverser." Droite? Et vous devez vraiment posséder ce pour quoi vous avez le plus jugé vos parents ou votre ex-mari parce que je sais que vous avez beaucoup de gens qui veulent que leur ex revienne, non?

Chris Seiter:
Ouais. Donc pour nous, c’est comme deux camps. Vous avez des gens qui veulent désespérément récupérer leur ex et des gens qui veulent désespérément passer à autre chose. Mais les deux ont affaire à des ruptures. Et je pense aussi, quand vous regardez les gens qui écoutent mon podcast ou regardent les vidéos YouTube sur ma chaîne, beaucoup d'entre eux traversent des ruptures. Et parfois, je pense qu'il y a comme comment on parle de s'approprier. Je pense que parfois, les femmes à qui je parle s'approprient trop. Ils ne se permettent pas de réaliser: "Mon ex devrait s'approprier ce qu'il a fait." Alors pour vous, où pensez-vous que cette frontière se situe entre être réaliste et non réaliste à ce sujet?

Antia Boyd:
Ouais. Je peux comprendre cela parce que j'étais le genre d'enfant qui se tenait au milieu du salon et que mes parents me criaient juste dessus. Et je dirais simplement: "Oui, tout est de ma faute, de ma faute, de ma faute", non? Ce sont donc les gens qui prendraient toutes les responsabilités. Ils sont trop responsables. Je les appelle aussi les meurtriers indemnisés. Droite? Ou de l'autre côté, ce sont ceux qui blâment. Ce sont généralement ceux qui répondent avec honte à l'attaque. Droite? Comme, "Tout est de ta faute." Donc voilà. Donc, nous voulons en quelque sorte voir … Ce que je disais à mes femmes, c'est que quand elles entrent, je peux déjà dire si elles sont plus blâmantes ou si elles se reprochent ou se blâment davantage, non? Donc, s’ils sont plus auto-responsables, ils iront toujours vers l’équilibre.

Antia Boyd:
Alors pour les femmes qui aimeraient déjà assumer la responsabilité, je dirais en fait: «Hé, il en faut deux pour danser le tango. Tu sais ce que je veux dire? Oui, vous faites certaines interprétations et vous avez des systèmes de croyance et des choses comme ça. Mais vous devez également dire qu'il a des responsabilités, n'est-ce pas? Donc, ces femmes ne tiennent pas les autres pour responsables parce qu’elles ont tellement peur des répercussions. Ou peut-être ont-ils également appris que d'autres personnes sont mises sur un piédestal et qu'elles ne le sont pas. Droite? Ce serait donc un exemple d'enfant narcissique, non? Un enfant d'un narcissique. Vous pourriez être le mouton noir en tant qu'enfant du narcissique ou vous pourriez être l'enfant d'or, non? C'est essentiellement l'extension du parent, non? Comme, "Oh, ma fille, elle a gagné le concours parce qu'elle est ma fille." Droite? Mais de toute façon-

Chris Seiter:
Cela ressemble beaucoup à Donald Trump, n'est-ce pas? Il tient toujours sa fille, Ivanka, comme l’enfant d’or, mais ne faisons pas de politique ici.

Antia Boyd:
C'est vrai. Mais le point est comme… Donc c'est comme cet enfant en or ou vous avez le drap noir, non? Donc, fondamentalement, vous n’avez pas fait attention à moi et vous le faites donc (diaphonie 00:13:23).

Chris Seiter:
Alors vous en parlez du point de vue parental en ce moment?

Antia Boyd:
Ouais.

Chris Seiter:
Cela évolue-t-il aussi en quelque sorte vers une relation? Comment cela entre-t-il dans l'aspect relationnel? Parce que je me sens comme l'enfant d'or contre le mouton noir, j'ai l'impression que vous avez besoin de deux enfants pour avoir cela. Ou peut-il être dans une personnalité distincte? Comme un moment, cette personne ne peut rien faire de mal. Et l'instant d'après, ils font tout de travers. Et ils bascule simplement entre ces deux… Est-ce que cela peut aussi arriver avec une seule personnalité?

Antia Boyd:
Je veux dire, j’ai vu ça, non? Ainsi, lorsque nous examinons les études, elles distinguent en fait qu’il existe deux types de personnes différentes parce qu’y réfléchissez. L'un est l'enfant d'or. Elle s'investit donc et elle attire toute l'attention. Mais elle n’a pas l’indépendance. Elle n’a donc pas le choix. C’est simplement parce qu’elle est choisie. Ce sont les reines de retour et les actrices enfants et tout ça. Droite? Les mamans vivent par procuration à travers eux. Mais quand vous êtes un mouton noir, vous êtes vraiment ostracisé. Tout est de ta faute, non? Tout ce qui ne va pas… Cela signifie essentiellement que toutes les ombres sont projetées sur vous. Pour l’enfant d’or, c’est le contraire. Tout cela est un plaisir, ou tout ce que la mère avait pour elle-même est projeté sur vous. Droite? Pouvez-vous expérimenter les deux? Oui, je suppose que vous pourriez le faire dans des situations bipolaires et des situations de personnalité limite à coup sûr. Je veux dire, cela étendrait bien… Allez au-delà de la portée de ceci et de tout. Droite?

Chris Seiter:
C'est vrai.

Antia Boyd:
Ouais. Mais en général, mon expérience a été que vous êtes l'un ou l'autre dans l'un des deux camps. Donc, soit vous êtes félicité, soit c'est comme toujours de votre faute, vous faites toujours quelque chose de mal. Le parent doit toujours attirer l'attention, non? Donc, si le parent n'attire pas l'attention, il prendra de nombreuses mesures punitives pour attirer l'attention. Détourner l'attention de vous, ce qui est fondamentalement… Et c'est ainsi que cela se reflète dans une relation qui détruit systématiquement l'estime de soi, non? Faire ces petits commentaires poignants, non? Comme, "Oh, tu es sûr que tu es bien dans cette robe?" Ou, "Oh, tu pourrais …" C'est un peu comme un compliment, mais c'est un peu du revers. C’est généralement ainsi que ça commence. Et je le vois si souvent avec mes femmes quand elles m'ont envoyé des captures d'écran et je me dis: «Oh, regarde ça. Il commence déjà à vous tester. "

Chris Seiter:
Alors, qu'est-ce qui est intéressant à propos de l'écran… Donc, vous dites que, comme certains des coachs qui s'inscrivent pour s'entraîner avec vous, ils vous enverront des captures d'écran d'un compliment détourné que ce type utilise.

Antia Boyd:
Oui exactement.

Chris Seiter:
Ce qui est intéressant, c’est il y a des années, j’ai lu ce livre, il s’appelle The Game, je pense, de Neil Strauss. Et tout tourne autour de ce type qui ne peut pas avoir de fille. C’est une histoire vraie. C'est un écrivain pour Rolling Stone. Tout tourne autour de ce type qui ne peut pas avoir de petite amie. Je veux dire, c'est le gars le plus pathétique que vous puissiez imaginer. Et il fait cette exposition sur les artistes de ramassage underground, ces gars qui vont juste de club en club ramassant de fille en fille qui ont systématiquement conçu un moyen d'avoir une petite amie cette nuit-là et de coucher avec la fille cette nuit-là, ce qui est un comportement très malsain. . Je ne le tolère pas.

Chris Seiter:
Ce qui est intéressant, c’est que les «artistes du ramassage» parlent d’utiliser des compliments détournés et de travailler en quelque sorte pour attirer. Pensez-vous que la raison pour laquelle ce concept fonctionne peut-être est parce que les femmes sur lesquelles ils l’utilisent ont des parents narcissiques qui leur ont projeté ce genre de chose? Et c’est presque ce qui fonctionne sur eux. Je suis juste un peu curieux de savoir ce que vous pensez de cela parce que les compliments du revers de la main, c'est parfois ce que… Vous êtes sur YouTube avec moi, n'est-ce pas? Vous verrez ces artistes de ramassage comme les vidéos YouTube entrer et ils recommandent toujours les compliments détournés et des choses comme ça. Que se passe-t-il ici?

Antia Boyd:
C’est intéressant parce que j’avais l’habitude de regarder… Je veux dire, mon mari a aussi commencé par le ramassage (inaudible 00:17:33).

Chris Seiter:
C'est vrai. Je ne vais pas mentir. Quand j'avais 20 ans, je me disais: «Que recommandent-ils? Comment puis-je le faire?"

Antia Boyd:
Comment tu fais ça? Et j'aime-

Chris Seiter:
Rien de ce que j'ai essayé n'a fonctionné, bien sûr. C'était juste moi qui travaillais, mais oui.

Antia Boyd:
Exactement exactement. Droite? Mais j’ai regardé ce spectacle, il s’appelait l’artiste du ramassage et j’étais un peu le même… C’est la même idée. C'est peut-être la version de série de The Game, non? Cela ressemble à ça.

Chris Seiter:
Ouais. Il a ce type, porte le chapeau de paon ou autre chose.

Antia Boyd:
Ouais. Quel est son prénom? Comme les guimauves et je ne sais pas. C’est un DJ.

Chris Seiter:
Le mystère, je pense, est-

Antia Boyd:
Mystère.

Chris Seiter:
Ils ont tous leurs petits noms de code au fur et à mesure… C'est vraiment amusant de voir comment cela fonctionne.

Antia Boyd:
Ouais. C'est intéressant. C’est presque comme être un acteur trié mais vous (diaphonie 00:18:22). Mais ce que j'ai trouvé qui ils cherchaient quand je regardais quelles femmes, ce profil, ils avaient plus une disposition d'insécurité. Ils auraient donc pu avoir un style d'attachement anxieux, qui est une recherche d'approbation. Donc, ils chercheraient certainement des femmes plus concentrées sur eux. Maintenant, cela ne doit pas nécessairement venir de parents narcissiques, pas nécessairement, car comme nous l'avons déjà dit, si vous écoutez mon autre interview que j'ai faite avec Chris, que lorsque vous avez un style d'attachement anxieux, cela vient d'une réponse incohérente. le fournisseur de soins principal. Donc, tout ce qu'il fallait, c'était que ta mère ne réponde pas tout le temps. Alors peut-être qu'elle était occupée. Peut-être qu'elle travaillait à plein temps. Ou peut-être qu’elle n’était pas émotionnellement… Elle était en quelque sorte dans et hors. Droite? Mais il n’est pas forcément nécessaire que ce soit un narcissique et c’est pourquoi je suis si excité d’en parler parce que je comprends aussi où l’indisponible –

Chris Seiter:
Indisponible. C'est vrai.

Antia Boyd:
… Vient de. Cela vient en fait d’une absence de réponse, non? En fait, lorsque nous regardons l'étude de situation étrange de Mary Ainsworth et que vous pouvez en fait tout… Vous pouvez tout Google. Tout est sur YouTube. Droite? Mais quand nous regardons cela et que nous avons vu des tout-petits entre 12 à 24 mois ou 18 à 24 mois, comment ils réagissaient avec-

Chris Seiter:
Est-ce que c'est l'étude où ils ont la mère avec des enfants, ils entreront et ils ne diront rien pour voir si le bébé pleure?

Antia Boyd:
Ouais. Alors la maman part. Et puis ils étudient également la réaction de l’enfant au retour de la maman.

Chris Seiter:
Et cela vous indique quel type d'attachement ils ont.

Antia Boyd:
C'est vrai. C'est vrai.

Chris Seiter:
Je pense que c'était l'attachement effrayant qui était le plus étrange où l'enfant n'avait aucune réponse quand ils sont partis.

Antia Boyd:
L'évitement, ouais. L'évitement serait comme si maman reviendrait et ce comportement d'enfant restait inchangé. Droite?

Chris Seiter:
Droite. C'est ça. Ouais.

Antia Boyd:
Versus le sécurisé serait facilement apaisé, non? Alors ils peuvent pleurer pendant une seconde, puis ils apaisent facilement les mamans, non? Et les anxieux font quelque chose de très intéressant où ils pleurent et ils tiennent en quelque sorte la maman, mais ils repoussent aussi. Alors c'est un peu de m'aimer, restez à l'écart. Et c’est une sorte d’incohérence. Droite? Vous me donnez la réponse

Chris Seiter:
C’est tout simplement incroyable. Vous pouvez le dire tôt. Je me demande s'ils en ont fait une science pour savoir exactement à quelle heure ces pièces jointes se forment.

Antia Boyd:
Ouais. Maintenant, nous disons moins six mois. Alors après le premier trimestre, parents, vous voyez ce que je veux dire? Si vous regardez ça, je ne sais pas. Je sais que vous voulez récupérer votre ex, mais peut-être êtes-vous enceinte en même temps (inaudible 00:21:06).

Chris Seiter:
Oh, nous avons eu ces situations, au fait, où elles sont enceintes et leur ex rompt avec elles.

Antia Boyd:
Le deuxième trimestre est littéralement comme, oui, pensez à la musique que vous jouez autour d'eux. Comment votre propre système nerveux va-t-il avec le bébé alors qu’il hurle hors de l’utérus? Alors tout ça, non? Alors le bébé décide que chez les femmes il n’est même pas sûr d’exister dans le monde, non? Cela fait donc moins six mois. Et puis nous disons généralement entre 18 et 24 mois, nous sommes scellés, nous avons terminé. C'est donc irréparable dans ce sens. Maintenant, vous ne pouvez qu’aider l’enfant à y faire face, à guérir à un moment donné, mais ce n’est pas seulement la façon dont vous êtes si malléable au cours des 24 premiers mois, non? Vous êtes si vulnérable. Nous récupérons tout simplement des neurones miroirs, non? Donc, fondamentalement, le système nerveux de nos parents. Nos systèmes nerveux sont le système nerveux de nos parents.

Antia Boyd:
Et donc tout cela arrive. C’est pourquoi nous voyons tant de choses. Et je peux généralement dire quand vous voyez la maman, alors je me dis: «Oh, je peux le dire. Elle se présente de cette façon. Et certaines mamans, elles sont aussi un peu comme: «Pourquoi? Pourquoi fais-tu ça?" Droite? Alors quand ma mère m'a dit, quand elle m'a laissé seul, quand j'avais moins d'un an… J'avais environ un an de plus parce que mon frère venait de naître. Et elle a dit: "Je suis revenue et il sourirait simplement." Et je me dis: «Maman, ce n’est pas une bonne chose. Je devrais pleurer », non? Elle dit: "Je suis partie et tu souriais et tu ne pleurais pas." Je me dis: "Maman, ce n’est pas une bonne chose." Je n’étais plus connecté émotionnellement. J'étais déjà vérifié. Droite? Donc ce n'est pas disponible. Mais cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes un narcissique. Non, vous n’êtes pas.

Chris Seiter:
Absolument. Pensez-y du point de vue de votre mère. Alors tu dis que ta mère a des traits narcissiques, non? C'est une narcissique.

Antia Boyd:
Oh oui. Elle est définitivement narcissique. Ouais.

Chris Seiter:
Elle ne considère pas cette expérience comme: «Oh, c'est mauvais.» Elle le considère comme: "Oh, regarde comme elle est heureuse de me voir." C’est ce qu’elle pense que c’est comme: «Oh, c’est si mignon, elle me voit», mais ce n’est en fait pas une bonne chose selon la psychologie.

Antia Boyd:
C'est vrai. Je vais donc donner un exemple qui évite… Un parent (inaudible 00:23:12) contre un narcissique et ensuite vous pourrez voir comment cela se joue également dans les fréquentations, non? Ainsi, par exemple, un parent évitant ne serait tout simplement pas disponible émotionnellement. Ils seraient juste un peu dédaigneux, non? Mais narcissique, ils ont une touche supplémentaire. Donc, quand j'étais en sixième et que j'étais dans cette pièce, j'étais la mère de la fille et autre chose dans cette pièce. Et je me suis dit: «Hé, c'est ma première pièce. C'était tellement excitant." Droite? Et je joue en quelque sorte à ma mère, ce qui est plutôt ironique, non? Je jouais littéralement ma mère, donc c'est cette femme qui était comme-

Chris Seiter:
Vous devez avoir un conflit dans une pièce.

Antia Boyd:
Mais c'était drôle parce que ma mère l'a regardé. Et dans cette pièce, j'étais une mère qui avait la migraine et qui était toujours de mauvaise humeur et tellement similaire à ma vraie mère, non? Mais devinez quoi? Ma mère m'a dit: "Eh bien, ça a dû être un rôle facile à jouer pour toi parce que c'est qui tu es." Alors elle m'a dit en gros que c'était qui je suis, non? C'était tellement facile pour moi de jouer la salope parce que c'est ce que je suis de toute façon. Indisponible ne dirait pas quelque chose comme ça. Alors dit quelque chose de poignardé. Lorsque vous jouez avec un narcissique passionné, c'est comme un aspect d'éclairage à gaz. Et puis aussi, un narcissique dira littéralement: «Tu peux me prouver noir sur blanc que tu as raison et que tu n’auras toujours pas raison.»

Antia Boyd:
Alors ils créent littéralement leur propre réalité qui est une estime de soi gonflée. Avec l'indisponibilité, il n'y a en fait pas une estime de soi exagérée. Ils ont en fait peur du rejet. Ils viennent de partir, non? Mais cela ne signifie pas qu’ils ont une énorme estime de soi. En fait pas du tout, l'indisponible. Mais le narcissique, ils en ont un gonflé. Ils savent donc qu’ils ont tort. Leurs systèmes de croyance sont faux. Leurs normes sociales sont fausses et ils veulent toujours l’approbation même s’ils se trompent. Alors voyez-vous comment c'est complètement… C'est complètement déformé. Cela n'a aucun sens. Ils savent déjà qu’ils ont tort, mais ils n’auront pas tort parce que dans leur réalité, ils n’ont pas tort. Je sens déjà que certaines femmes se sentent déjà déclenchées. Cela leur rappelle quelque chose.

Chris Seiter:
Ouais, pendant que vous parlez, je pensais qu'il y avait une personne très spécifique dans ma vie à qui je me dis: "C'est eux pour un T", en particulier avec les choses qui brisent la réalité où vous pouvez littéralement … Alors peut-être le meilleur exemple de l'aspect narcissique, ce genre de création de votre propre réalité que j'ai personnellement vécue, c'est quand vous savez clairement que ce que la personne dit est incorrect. Et j’ai eu le malheur d’en avoir vraiment marre de… Normalement, je me dis: «Ok, je comprends que cette personne est narcissique. Cette personne n'aime pas avoir tort. » Cela finit par devenir un argument où vous vous dites simplement: "Non, vous vous trompez et c'est pourquoi vous vous trompez."

Chris Seiter:
Alors j'ai eu l'idée une fois. Je me suis dit: "Oh, ça va les faire taire." Je saurai exactement quoi faire. La personne a donc fait une déclaration que je savais totalement fausse. Je suis littéralement allé sur Google. J'ai trouvé la réponse. J'ai tendu mon téléphone devant eux et cela ne fonctionnait toujours pas. C'est faux. Cet article de Wikipédia est faux. C’est comme si vous ne pouviez pas gagner. C’est un exemple de narcissique.

Antia Boyd:
D'accord. Impressionnant. Ouais, totalement, totalement. Vous ne pouvez pas gagner, non? Et c'était tellement intéressant. Vous vous sentez comme dans une zone crépusculaire. Donc, littéralement, vos réalités se brisent, non? Vous commencez vraiment à vous dire "Attendez". Alors c’est là que vous savez quand vous êtes avec un narcissique. Alors, quand vous commencez vraiment à vous dire: «Oh, attendez. Quoi?" Tout ce qu’un indisponible fait vraiment, un style d’attachement évitant, quand on parle d’évitement-dédaigneux, non? Tellement effrayé serait comme ce que j'étais, c'est plus anxieux. Mélangez-y aussi, cet évitant dédaigneux, ce qu'ils disent vraiment, c'est que tout le monde est responsable de lui-même. Cela n’a donc pas forcément quelque chose à voir avec le narcissisme, non? Alors ils disent aussi: "Vous êtes responsable de vous-même." Ils ne veulent donc rendre de comptes à personne. Et ils veulent aussi que vous les teniez responsables non plus, non? Alors ils ont en quelque sorte tout ça …

Chris Seiter:
Pouvez-vous me donner un exemple de la façon dont cela se joue spécifiquement dans les relations? Donnez juste un exemple concret.

Antia Boyd:
Parfait. Eh bien, un très bon exemple que j'ai entendu était une femme demandait à un gars, il partait en voyage d'affaires. Et il dit: «Hé, peux-tu me rendre service? Lorsque vous y êtes, envoyez-moi simplement un testament rapide et dites, hé, j'ai atterri, tout va bien. " Et il a accepté. Et il a fini par ne pas le faire. Droite? Et ce qu’il a fini par dire, c’est: «Nous sommes seuls. Je veux dire, je ne vous dois rien. "

Chris Seiter:
Est-ce qu'ils sortaient ensemble quand il a fait cette déclaration?

Antia Boyd:
Ouais, ouais, ouais, ils sortaient ensemble. Ouais. C'est donc assez typique pour un évitant, car il dit: «Je suis seul. Je fais mon propre truc. Je ne dois rien à personne. " C'est donc tout ce devoir à quelqu'un, être responsable de quelque chose, être engagé dans quelque chose.

Chris Seiter:
Alors, comment surmonter ce type spécifique de mentalité? Cette personne qui sort avec vous et dont vous pensez que ce n’est pas comme si elle vous devait quoi que ce soit. C’est plutôt une simple courtoisie. Par exemple, "Je veux juste m'assurer que vous êtes en sécurité." Comment pouvez-vous passer par cette personne à cette personne spécifique d'une personne indisponible?

Antia Boyd:
Eh bien, je pense que le plus important est en fait que l'indisponible doit le vouloir lui-même. Donc mon mari, il travaillait avec des hommes et tout ça. Et il a dit que c'était même difficile quand les indisponibles venaient à lui. Et la raison pour laquelle ils venaient, ils disaient: «Écoutez, j'ai la quarantaine.» Tu sais ce que je veux dire? Et je me dis simplement: «Je veux une femme. Et je sais que je n’en ai pas parce que j’étais indisponible tout le temps. Tu sais ce que je veux dire?" Et puis ils doivent vraiment faire face à leur peur de l'intimité parce que ce qui se passe avec l'évitant, c'est qu'ils ont peur de l'intimité. L'intimité pour eux signifie la mort.

Antia Boyd:
Alors avant de couper tout accès à l'humanité ou à leur cœur, n'est-ce pas? Ils traversent en fait un énorme désespoir. Droite? Nous parlons d’angoisse existentielle. Et il y a tellement d'anxiété pour le bébé à gérer que le bébé a littéralement l'impression qu'il va mourir. Il fait littéralement frire tout le système nerveux, non? C’est pourquoi il s’arrête finalement pour se protéger et pour rester en vie, non? Donc, ce qu'il fait, c'est à chaque fois qu'il se rapproche, il se rapproche de cette angoisse existentielle et de ce désespoir parce qu'il doit passer par là pour revenir à cette connexion, pour revenir à cette confiance, parce qu'il a tout coupé. Alors comparez-le de cette façon. Alors imaginez votre morceau de métal, et vous devez pouvoir aller dans le four, et vous devez être prêt à fondre et à perdre.

Chris Seiter:
Ce ne sera pas un processus amusant.

Antia Boyd:
Qu'est-ce que vous avez dit?

Chris Seiter:
Ce ne sera pas un processus amusant.

Antia Boyd:
Non, c'est effrayant comme diable. Droite?

Chris Seiter:
Droite.

Antia Boyd:
So the minute the unavailable feels like, men or women, feels like they’re getting too hot, starting to lose form, they’re pulling out. It’s nothing personal. It’s a nervous system, right? It has a certain temperature set. And just for attachment work, them really wanting it, can this actually be healed? It’s going to take a lot, especially when a woman is anxious. I mean, if she’s secure, that’s definitely much more of a potential there that she could just be with that and is like, “Hey, he’s doing his avoidant dance again, whatever.” Droite? And she’s very secure, and he learns to be secure. But if a woman is more the anxious side, they really become each other’s worst nightmares on earth because he wants space because he feels like he’s losing his everything, his identity, his form, everything, right? And her worst nightmare is distance. And she wants connection, right? So they become each other’s worst nightmare.

Chris Seiter:
Right, right. I mean, unfortunately, we see a whole bunch of that with ex-boyfriend recovery where we have a lot of anxious women going after really unavailable type of guys who… I think the oven analogy really is a good analogy because it’s almost like, “You’re going to have to melt, but it’s getting hot. I’m just going to pull out.” And from talking with Antia, I almost already know the answer. A lot of people are going to be sitting there and thinking, “Okay, okay, I get it, I get it. How do I deal with that?” Well, the answer is actually a little bit more simple but complicated at the same time. You need to really invest into becoming secure because usually, those secure attachments kind of pull things towards them. They’re almost like magnets. They’ll get their piece of iron and magnetize it. But that’s hard to do if you’re an anxious attachment style. Tu sais?

Antia Boyd:
And that’s why I always say for one, yes, working with what’s secure, and by the way, you don’t have to be finished because by no means was I all finished when I met my husband. As a matter of fact, we were talking about a story yesterday where I had emotional breakdown within a few weeks of dating him and showed him a very vulnerable side of me. And then he was like, “Is this happening all the time? Or is this just happening…?” Tu sais ce que je veux dire? Is that the worst, right? So men will measure you and see like, “Is that her worst or is that her every day?” Droite? So it’s like very-

Chris Seiter:
Yeah. We don’t want it to be your every day.

Antia Boyd:
He’s like, “Do you break down every day?” I’m like, “Okay, Houston, we have a problem,” right. And then this other thing is also naturally being more drawn to somewhat of a more secure attachment style, right? Because my honest belief is if more women would be naturally more drawn to healthy secure attachment styles, the avoidant attachment styles, or the avoidant women would have to step it up. They would have to heal. They would have to evolve because they would simply not have a partner that wants to link up with them. And we do want to have partnership. We do.

Chris Seiter:
Yeah. We all do.

Antia Boyd:
You would literally say, “Oh, you’re unavailable. Okay, I’m going to go.” That would get support right? So there’s a stigma on it versus actually being like, “I think women are really attracted to the unavailable because there’s so much up and down,” as we talked about. Droite? It’s such a roller coaster, which sort of is that fake imitation of passion. So they think now, “This is passion. This is life force flowing through me. I feel activated. My heart is beating, right?” Versus if you look at the narcissist, so if you were to come to me like, “I’m dating and unavailable man,” I’d say, “Well, good luck. We can work on yourself and see what happens.” If you were telling me you’re dating a narcissist, I would say, “Get out.” There’s just a zero tolerance. Narcissists are for the most part not going to change because they want to be right even though they don’t… They’re right. So what are the chances that they want to seek out help?

Chris Seiter:
No, not really high because they don’t think they have a problem.

Antia Boyd:
“It’s you. It’s you. You’re wrong.” Tu sais ce que je veux dire?

Chris Seiter:
Ouais ouais ouais.

Antia Boyd:
They will never. Remember, they have this grandiose self-esteem.

Chris Seiter:
So you’re hitting on something really profound here and also very scary for a lot of people because a lot of times, especially with breakups, what I’ve noticed is no matter what I can tell someone, especially if I’m like, “This person sounds narcissistic. You probably shouldn’t be dating them or you shouldn’t be trying to get this person back,” they don’t care because in their minds, they’re so dead set on getting that one specific person back. But that’s also some of their anxious aspects coming into play. They’re so drawn to that one person they feel like that is their identity.

Chris Seiter:
But I have seen firsthand people in their 60s who’ve gone through divorce with a narcissist, and each one of them is miserable, and regrets the experience. So even if you are able to make it work, it’s usually not worth it. In the end, you end up being a lot more unhappy as opposed to what Antia is talking about here, which is kind of brilliant and profound, which is if you’re secure and you’re drawn to another secure individual, then not only you’re going to get what you want, but you’re going to force all the other anxious, unavailable, not the narcissistic guys, but to step up their game. And I think that’s just profound but people don’t look at it that way, unfortunately.

Antia Boyd:
Yeah. And one thing I want to say for the women who are like, “I really want this particular guy back, and it’s like nobody else on the planet I will ever meet who I will love like that,” really seem like, “What is it about this guy? What is this guy giving you?” Because what you really want is how he makes you feel, right? In other words, the treasures that he brings out inside of you. So then one question that comes up is like, “Okay, so how can you access that inside of yourself?” Those treasures that he activates. Droite? We’re proving to herself around her with friends, how can I have other people around me help me to activate that to actually really see, “Oh, it’s really like I feel like a princess when I’m around him.” Or, “I feel like I have this incredible sense of value when I’m around him.”

Antia Boyd:
D'accord. All that shows is you have that access inside of yourself. He’s in your presence in this presence that just comes out. Droite? It’s like you can’t squeeze the lemon and apple juice comes out. Droite? So it’s already in there. So what can you create around you that makes you feel valued or like a princess or the passion or whatever it is, right?

Chris Seiter:
So weirdly enough, what you’re talking about here is a perfect application to one of our core strategies that we teach people after breakups, which is the no contact rule. Go through a breakup, go into no contact, work on getting that secure attachment. But also, a lot of times, we’re finding people fail the no contact 80% of the time their first try, meaning they’ll break it after a week because her ex texted her and like, “Oh, yeah, hey, why haven’t you talked to me yet?” Or they’re worried, “Oh, they’ll forget about me,” which has never ever happened in the history since I’ve done this.

Chris Seiter:
But what’s interesting is what you’re really talking about here is having maybe kind of this out of body experience where you realized, “Wait, what I’m really attracted to is that feeling that he gave me,” but you need to reframe it to where, “Wait, he didn’t give it to me. Just his presence allowed it to come out. It was already in there.” So by surrounding yourself with other things or other people that can make you feel something on that level, it will also kind of take them off the pedestal. You’ll start to look at it in a different way.

Antia Boyd:
Absolutely. I have this example from 10 years ago where this guy was inviting me on a sailboat and whatever and all the women wanted to come.

Chris Seiter:
Oh, that’s nice. Yeah, sailboat’s pretty cool. That’s a nice move.

Antia Boyd:
Sunday afternoon, right? But what I actually understood was like, “Wait a minute, if I do that, then I become codependent.” Because I’m really saying like, “Only he can give me this experience.” And so I ended up actually saying, “No,” and saying, “I need to create this exact same experience by myself.” So then that way, I can choose. Do you know that most women don’t choose? They just literally live by default because they need something.

Chris Seiter:
What do you mean by that? So what specifically are you kind of referring to there?

Antia Boyd:
So when I need attention, well, I need this guy to bring out the sense of whatever freedom or whatever you have on the sailboat, significance. Tu sais ce que je veux dire? Whatever, he chose me. Then I can choose him. Droite? You can choose somebody when you need them. Does that make sense?

Chris Seiter:
Yeah. I mean, it kind of does. I’m trying to think of the other antithesis of that. You’re saying most women live by default. They don’t ever choose. To me, it seems like it’s a question of being active versus reactive. When you’re suggesting women should be a little bit more active in what they choose instead of being reactive, meaning things are just happening to them, well, I guess it’s more-

Antia Boyd:
So if I need to have attention from someone, then I can choose them because for me, it’s like so when I say I choose somebody, that’s coming from a sense of un-attachment. I’m not attached to anything. I just choose this experience from freedom, from security, from a sense of well-being. But if I need something, then I come from a place of scarcity. I come from a place of limitation. I come from a place of co-dependence. But I can’t exist without the other person. So there’s actually a lack of freedom. There’s actually a limitation there.

Antia Boyd:
And I think most women that are struggling in dating or they’re struggling to get their ex back and whatever, they come from this place of limitation and this lack of resourcefulness. And so therefore, they don’t choose, and guess what? Men can tell. Men can tell if a woman has the resourcefulness inside of herself and she chooses him, meaning he’s almost the price. Or no, then she’s the prize because he’s like, “Oh, I’m chosen by this woman. She doesn’t need anyone. But she chose me.” Droite? But if he’s like, “She always needs something. She’s always feeling she’s not worthy.” And then they feel like, “Oh, I’m just like them to fill in the gap because she doesn’t feel worthy. So she just needs a boyfriend.”

Chris Seiter:
So what you’ve essentially done, I don’t know if you realize this, but I was telling you that when I was making fun of your book back there, and it’s on the pedestal, “You should go buy Magnetize Your Man,” I said, “I also have a book,” but I wish I had put it. It’s called Ungettable. Really talks a lot about this concept called the ungettable girl and something that I’ve noticed, which is women who seem to be ungettable to men, men are just naturally drawn to them. What you’ve just described is psychologically, I think, what happens with those ungettable girls. The ability to choose. And I think some of that… Do you think some of that revolves around the fact that most women don’t feel very independent? They don’t have the ability or options to choose? They’re kind of a victim of their circumstances? How would you go about-?

Antia Boyd:
So one of my experience is that so the women that come to me are financially very well, independent and resourced. But the problem is they were so focused on that that their emotional independence actually suffered because they use the financial independence to cope with that co-dependence, that emotional co-dependence, that they had since they were a child because they didn’t get the approval from the parent. They didn’t get the consistent attention that they should have gotten or they didn’t get the right to speak their truth and to separate themselves as an individual and have sovereignty. Droite? So it’s two answers. Financially, yes, independent, but emotionally, not at all.

Chris Seiter:
D'accord. There’s sort of two aspects to it.

Antia Boyd:
Droite. Emotionally, actually very codependent.

Chris Seiter:
Yeah. It seems to me like a lot of it really has to do with how you value yourself. And I guess the point you’re making is a lot of women who “don’t choose” don’t have a really high value on themselves or don’t place a high value. They put more of a high value on men and it needs to be the other way around, which sounds like the most cliché advice ever, but it’s also what works.

Antia Boyd:
Yeah. You know what’s sad about that is actually that they don’t have less resources inside of themselves. The women who are anxious, they just project the resources they have inside of themselves onto another person. So they just celebrate you on the pedestal, Chris, right? They’re just like, “Chris, he’s this great person, and he has all those great qualities and all good traits.” Tu sais ce que je veux dire?

Chris Seiter:
Pourquoi as-tu arrêté? Pourquoi as-tu arrêté?

Antia Boyd:
Keep going. But he’s so humble and so great. But I’m like, “Right, you know you spot it, you got it. Droite? So whatever you actually celebrate in another person, and this is why you want to be with that person-”

Chris Seiter:
Then it kind of comes to actually that yang-yin. Yeah, right, right. It’s the projection idea. You have that inside of you. A lot of times, we focus on the bad things. That’s why you had such an outrage over that article you wrote, which is like, “Yeah, you also have that narcissistic aspect inside of you or you’re at least capable of it.” But people forget that you’re also capable of all these good things.

Antia Boyd:
That’s the thing. That’s what I always tell my women. I said, “If you project, you got to project both ways.” You can’t just like say, “You just own the bad things. Then you also got to own all the good things.” So if you want to play that game, you got to do it in both directions, not just one.

Chris Seiter:
So before we end, there’s kind of one thing I wanted to get your thoughts on because what you said kind of made me start thinking of analogies to try to explain it to my audience, which is sort of these limiting beliefs that people have or tell themselves. So the point that I’m kind of ultimately taking from this, which is a lot of women don’t choose because they don’t think that they are capable of choosing. So it’s like almost this limiting belief that they tell themselves. And as odd as it sounds, you see a lot of the same things with sort of the elephant mentality. So you know how elephants are these gigantic creatures, right? And because they’re every single day chained to this little stake in the ground, they can easily escape from the stake, but they don’t realize that they’re able to do that. It’s kind of a matrix type thing. People don’t wake up. Your point is like, “Wake up, you can choose. Realize you have more value than you… Realize you can project all those really good things onto those people. You’re those things too.

Antia Boyd:
Right, right. And it’s really about asking a different question, right? Because women would… So the next logical question that I could see a woman ask is like, “Well, Antia, you have a good thing and you’re married. And so how do you even start with that? How do you even know that I have this resource inside of myself?” C’est une excellente question. How can you access the resources? So now you no longer doubt that you have resources. Now, it’s much more a question of the access to it, right? How do I get a VIP access to my resources? That’s a very different question than, how do I get to die? Does that make sense?

Chris Seiter:
Right, right. Well, it’s a reframing of it. Instead of focusing on them, you’re putting a little bit more focus on you and kind of building it from inwards to outwards as opposed from outwards to inwards, which I think is maybe the issue a lot of women have, which is they’re looking and they think the men will solve their problems inwards. But usually, it works the opposite way. Sensationnel. Every time we talk, I’m just like, “Oh, I’m going to use that. I’m going to use that. I’m going to use that. I’m going to use that.”

Chris Seiter:
I love it. I love it. Thank you so much for coming on. But before we end, I want to just say that Antia has maybe some of the best stuff of… Any time I’ve interviewed someone, she has some of the best stuff to share. Droite? And so I really want to share with my audience the fact that she has coaching available. So why don’t you tell everyone a little bit about your coaching so that they can basically partner up and become your client?

Antia Boyd:
Yeah. So the women that come to me are really mostly fearful-avoidant. So if you find yourself in the camp, I’m kind of both, but still also successful. But I struggle with trust issues, attracting emotionally unavailable men, come also from narcissistic backgrounds. So that can be an overlap like I said before. But are really, really ready to step up and own their power, right? Trusting their own power in their relationships, attracting the right men to them, valuing themselves. So that’s kind of like what we’re working on here. And if you want to learn more, I invite you to actually go to magnetizeyourman.com, fill out a quiz. And at the end, there will be some resources and potentially also an invitation to have a call with me so we can actually see what it is particularly for you, right? Because we have to see where you’re disassociating where you’re associating. That’s literally the game, right? And that’s what men pick up on. That’s how they decide if they trust you. That’s how they decide if they want to ask you on another day. And that’s also how they decide if they’re going to take you back because if you’re still associated, un-associated, disassociated, and you haven’t changed, he’s not going to come back to you. But oftentimes, some women don’t want the guy back anymore after they work with me-

Chris Seiter:
That’s very true.

Antia Boyd:
… because they realize, “Wait a minute. This was toxic.” And they get to go on, right?

Chris Seiter:
Droite. Well, the end goal is always to make sure that you’re in a better place than you were when you started. And so Antia has this quiz on her website. And if you’re watching this on YouTube, just simply look in the description link below this YouTube video. Click on the link you see there, I’m going to put a link to it. If you’re listening to this on your run or walk or doing the dishes or whatever, all you’ll have to do is come by our website, find the Antia interview. Just click on the podcast or something. We’ll have a link in there as well. So Antia, this quiz, so what will the quiz measure for them so they know why they should take it?

Antia Boyd:
That’s many different levels. I mean, it’s really actually looking at their own emotional availability and really also seeing like, “Yeah, I mean, where’s the commitment or where’s there no commitment?” So it’s like a lot of different areas, what areas they need to focus on, what archetype they need to focus on. So there’s different energies inside of ourselves. And so some archetypes are really strong inside of us and some are not so strong at all, need to be really… They’re kind of almost in our blind spot. They’re starved. And that’s why they’re attracting distorted men and basically men that are conflicted inside of themselves into their life.

Chris Seiter:
So again, if you want to take the assessment/quiz, schedule a call with Antia, look in the description link in YouTube, click on it. Or if you’re listening on the podcast, make sure you check out this interview on our website. There’ll be a link there and I’m even going to put an email out to kind of let people be aware of this because this is mind-blowing stuff. Thank you so much for coming on, Antia.

Antia Boyd:
Merci beaucoup. You’re like the best host, Chris.

Chris Seiter:
Oh, thank you. Je vous remercie.

Antia Boyd:
You (inaudible 00:50:49) me. Tu sais ce que je veux dire? I’m like, “Wow, that was good.”

Chris Seiter:
Oh, good. I’m glad I’m asking the right questions.